auteur de pamphlets le pamphlétaire français

Pamphlétaire français, écrivain non subventionné, éditeur indépendant

pamphletaire.com : Le pamphlétaire de l'ère numérique

Le livre : Agenouillez-vous devant les enculés !.

La réaction la plus... stupide : Vous êtes homophobe ! (naturellement sans avoir lu le livre, au titre... la police du langage est parfois active sur le net...)

Si l'INDIGNEZ-VOUS de Stéphane Hessel vous sembla trop mou...



Le pamphlétaire remue la France... Agenouillez-vous ou vivez debout !

Agenouillez-vous ou vivez debout
Où acheter ?

Livre de papier ! 15 euros seulement ! Sur Amazon (ou vente directe éditeur)


Numérique. 7 euros 99

Tous formats (pdf, epub, kindle) : Immateriel (7switch.com - pdf + epub ; la librairie française) ou amazon.fr (la plateforme du côté des indépendants, donc dénigrée par les... installés) ou itunes

Agenouillez-vous ou vivez debout ? Présenation

Avril 2013 : YA BASTA Aurélie Filippetti ! Sortie en numérique.
25 novembre 2013 : disponible en livre de papier ! (12 seulement ! Sortie mondiale distribué par Amazon monde)

Le titre : Ya basta Aurélie Filippetti !
Le sous-titré : Ça suffit Aurélie Filippetti Ministre de la Culture en contrat avec un éditeur traditionnel

Ya basta Aurélie Filippetti


Où acheter ?
Livre de papier ! 12 euros seulement ! Sur Amazon
Ebook (3 euros 99) distribué sur la quasi totalité des plateformes numériques.

Liens directs :
- Sur Amazon
- itunes
- Chez le libraire français Immateriel (7switch.com)qui vous propose un pack en plusieurs formats, pdf, epub, kindle.





Alors qu'enfin Jérôme Cahuzac n'est plus considéré comme digne de figurer dans un gouvernement de la France, peut-on poser la question Où commence le conflit d'intérêts ?

Mais quand nul ne les dénonce, les situations avec suspicions de "vie privée" incompatible avec le poste peuvent perdurer.

Peut-on, en pleine révolution numérique, tolérer que notre ministre soit liée à un des puissants acteurs du secteur ?

Je cherchais un titre pour l'ensemble de mes analyses sur la politique de notre ministre, une "forme d'actualisation" de « Aurélie Filippetti, Antoine Gallimard et les subventions contre l'auto-édition  » publié le 28 août 2012 et totalement ignoré par les médias, resté invisible aux lectrices et lecteurs...
Depuis un an Aurélie Filippetti mène donc la politique pour laquelle elle semble avoir été installée rue de Valois : un soutien aux éditeurs traditionnels avec de l'argent également aux libraires pour les maintenir dans le même camp. Politique qui serait simplement scandaleuse si en même temps Aurélie Filippetti n'était pas liée par contrat avec le plus grand groupe d'édition français.

Et soudain la ministre de la Culture s'est montrée très virulente contre Jean-Luc Mélenchon : « Pour faire écho à un mouvement sud-américain qu'il affectionne, je lui dis : "ya basta !" ». Le journaliste du Parisien a jugé nécessaire de noter la signification : "ça suffit."

Oui, ça suffit... Aurélie Filippetti ! Il serait temps que monsieur François Hollande vous demande de démissionner.

En cette période de révolution numérique, le ministère de la Culture a besoin d'une personnalité impartiale, libre et indépendante, qui n'essayera pas par tous les moyens de maintenir les écrivains dans le giron des éditeurs.

Ça suffit, cette politique d'une oligarchie pour l'oligarchie.

Ça suffit, le changement c'est la continuité.

Ça suffit, la réunion de quelques notables à la table des éditeurs pour prétendre à une concertation avec les écrivains.

Ça suffit, de prétendre qu'un écrivain doit se faire labéliser par un groupe tenu par une grande fortune de France.

Les droits de leurs livres appartiennent aux écrivains. Les éditeurs ne font pas la littérature mais du commerce. Quand la technologie permet d'imaginer d'autres solutions qu'une cession à des éditeurs de nos droits, ça suffit de laisser des grands groupes nous voler la "révolution numérique".

Ce livre contient de nombreux textes déjà publiés par l'auteur dans des livres numériques en situation de "ventes dérisoires."

Si vous figurez parmi les rares acheteurs de mes essais, la page infos vous fournit l'origine du matériau de ce cri (avec le plus souvent de petites modifications liées au temps qui passe...) Je pense avoir été le premier à demander la démission d'Aurélie Filippetti, il se pourrait qu'un jour nous soyons nombreux...

Du

Même

Auteur

Martin Malvy

quitter la france

j aime les anes...

Présentation de ces livres.

C'est sûrement inévitable ! Dénoncer une jeune et dynamique ministre de la Culture (qui plus est de gauche) et un monument de la Littérature officielle française...

Oui avec ce nouveau livre, avec Aurélie Filippetti et Antoine Gallimard en vedette, je vais être classé pamphlétaire...

En 2012, vous auriez dû savoir ce qui nous attendait avec François Hollande Président...

Mais DSK étant indisponible, il devait nous débarrasser de Nicolas Sarkozy...

Pourtant le pamphlétaire avait publié :

Ce François Hollande qui peut encore gagner le 6 mai 2012 ne le mérite pas
François Hollande devait devenir Président



François Hollande devait devenir Président, tant pis pour les françaises et les français (surtout de gauche !)
Le livre censuré.

Martin Malvy est-il un grand homme de gauche ?

Comment peut-on être de gauche et voter Martin Malvy me demandait encore récemment un électeur de gauche...
Martin Malvy



Quand Martin Malvy publie un livre : questions de déontologie
Le livre lotois non vu dans la Dépêche de son ami Baylet Jean-Michel où Martin Malvy a d'ailleurs débuté sa carrière d'homme politique...

La librairie locale et mondiale de Stéphane Ternoise...


L'ensemble de ses livres en papier et numérique : http://www.montcuq.net

Votre avis sur Aurélie Filippetti et ce site... pamphlétaire...



Ajouter votre pamphlet

- Les commentaires sont notés en fin de page

Encore quelques livres... non vus dans les médias de l'oligarchie...


Aurélie Filippetti, Antoine Gallimard et les subventions contre l'auto-édition
Sous-titré : Les coulisses de l'édition française révélées aux lectrices, lecteurs et jeunes écrivains

Dans l'indifférence totale des médias... Mais je pense qu'ils se sont depuis aperçus de la véritable nature de ce gouvernement où A. F. est à sa place !

Antoine Gallimard préfère un autre pamphlétaire : Richard Millet, qui siège au comité de lecture des éditions Gallimard ? Stéphane Ternoise et Richard Millet, sont très différents. Richard Millet, auteur de l'éloge littéraire d'Anders Breivik qui choque même des auteurs de chez Gallimard
Tahar Ben Jelloun, sur France Inter, déclarant "Richard Millet vit une sorte de dépression car il considère que la civilisation chrétienne est en chute libre, menacée par le multiculturalisme et l'islam. [...] J'étais un peu habitué à son délire raciste, mais là il va beaucoup plus loin. La littérature ne doit pas se placer du côté des criminels et des salauds."

Aurélie Filippetti Antoine Gallimard et les subventions contre auto-édition
Où acheter cet appel à la résistance, ce cri indépendant né dans le Quercy ? ( 2 euros 99)
Il est distribué sur la quasi totalité des plateformes numériques.

Liens directs : à la page du livre.
présentation livre sur Aurélie Filippetti et Antoine Gallimard
La table du livre numérique
la table du livre numérique

Alors oui, pamphletaire.com étant redevenu disponible, je l'ai acquis le 28 août 2012. Pour y présenter ma sortie du 28 août 2012 !

Aurélie Filippetti, Antoine Gallimard et les subventions contre l'auto-édition

Sous-titré : Les coulisses de l'édition française révélées aux lectrices, lecteurs et jeunes écrivains

La dédicace :

Aux écrivains qui réagiront...

"Voilà ce qui fait peur, parce que nous sommes le nombre, nous sommes la force, et eux ils sont la minorité qui nous exploite."
Aurélie Filippetti, les derniers jours de la classe ouvrière

Extraits :

Le 28 juin 2012, à l'occasion de l'Assemblée générale du SNE, le Syndicat national de l'édition, Aurélie Filippetti prononça naturellement un discours. Il aurait pu n'être qu'exercice de circonstance, il fut un pavé dans la marre des écrivains en lutte pour une reconnaissance de leur statut d'indépendants.

(...)

Quand de "fortes tensions agitent le secteur culturel", on attendrait de la ministre de la Culture, qu'elle s'intéresse d'abord aux éléments essentiels, les écrivains. Au moins qu'elle respecte une certaine neutralité.
Mais non, l'état soutiendra les puissants, les installés, les éditeurs.

(...)

Suite : "Leurs réflexions sont nourries par l'activisme des grandes entreprises technologiques, qui ont pris des positions très fortes sur la diffusion des contenus culturels en venant d'univers qui ne sont pas celui de la culture."
Phrase inexacte, madame la ministre ! Vous visez Amazon, pour suivre l'anathème des éditeurs mais la société de Seattle a débuté par la vente de livres en papier. Et contrairement aux vieux libraires des vieux murs, elle n'est pas restée prisonnière d'un support. Peu importe le support pourvu qu'on ait l'oeuvre.
Qui plus est, madame la ministre, nos réflexions ne sont pas nourries par Amazon, Google, Apple ou Kobo. Vous auriez dû lire "le livre numérique, fils de l'auto-édition" !
Nos réflexions sont nourries des combats des écrivains contre les éditeurs qui les exploitent depuis deux siècles.
Nos réflexions sont nourries par la volonté d'un Balzac, se ruinant en essayant d'être indépendant, par les colères de Marcel Proust envers Gallimard finalement devenu son éditeur mais laissant sortir des exemplaires truffés de fautes.
Nos réflexions sont nourries par Céline. Certes, vous pouvez le considérer excessif dans "tous les éditeurs sont des charognes" mais Gaston Gallimard ne pratiquait pas non plus dans l'amour fou avec...

(...)

Le jeudi 28 juin 2012, à 16 heures 26... Tombe alors un passage qui aurait dû susciter plus de commentaires et indignations. Aucune demande de rectification ni de droit de réponse ne semble avoir été exigé. Il ne s'agit donc pas d'une hallucination du chroniqueur ni d'une dose excessive de champagne :

Selon la ministre, « tous les textes ne sont pas des livres. C'est l'éditeur qui fait la littérature. »


(...)

L'éditeur ne fait pas la littérature mais du commerce

Elisabeth Parinet, dans "Une histoire de l'édition à l'époque contemporaine", publié au Seuil en 2004, note « éditeurs et libraires sont parmi les premiers à utiliser la réclame sous toutes ses formes. » Honoré de Balzac déplorait déjà « le public ignore combien de maux accablent la littérature dans sa transformation commerciale. »
La publicité... comme prétendre que ça se vend pour vendre. Quand Proust découvre des chiffres de ventes faramineuses dans le catalogue de sa maison d'édition, qui dépassent les siennes, Gaston Gallimard lui répond : « il est incontestable que ce genre de publicité a une certaine influence sur le public, et je vous assure qu'étant prêt moi-même à toutes les concessions, j'annoncerais volontiers que nous en sommes au 80e ou 100e mille pour A l'ombre des jeunes filles en fleurs, si toutefois vous voulez bien m'y autoriser. »

(...)

Au sujet des ânes... Et je me sens parfois comme cette souris...
au sujet des ânes
je me sens parfois comme cette souris
Aurélie Filippetti sa vie son parcours sa démission
LIRE


Du même auteur : Découvrir.
Écrivains réveillez-vous !
Copie privée, droit de prêt en bibliothèque
roman de la formation du romancier
roman social du droit au logement
Réponses à monsieur Frédéric Beigbeder au sujet du Livre Numérique
Si vous souhaitez soutenir cette page :





flux des infos rss Le SUIVRE

Antoine Gallimard préfère un autre pamphlétaire, Richard Millet, qui siège au comité de lecture des éditions Gallimard ? Stéphane Ternoise et Richard Millet, sont très différents. Richard Millet, auteur de l'éloge littéraire d'Anders Breivik qui choque même des auteurs de chez Gallimard
Tahar Ben Jelloun, sur France Inter, déclarant "Richard Millet vit une sorte de dépression car il considère que la civilisation chrétienne est en chute libre, menacée par le multiculturalisme et l'islam. [...] J'étais un peu habitué à son délire raciste, mais là il va beaucoup plus loin. La littérature ne doit pas se placer du côté des criminels et des salauds."





Ajouter votre petit pamphlet

- le 24 aout 2015 validé à 22 heures 40
signé paul : l'INDIGNEZ-VOUS de Stéphane Hessel m'a vraiment semblé trop mou :)

- le 20 octobre 2014 validé à 18 heures 44
signé marc : Forcément les pamphlétaires subventionnés doivent d'abord plaire aux subventionneurs...

- le 06 février 2014 validé à 18 heures 27
signé lodja22 : Filippetti ne comprend rien à la révolution littéraire et artistique que représente Internet. Elle n'a pas compris que les nouvelles plateformes comme Amazon permettent de libérer l'écrivain du joug des éditeurs.
Ces taxes ne sont là que pour protéger les éditeurs/producteurs bourgeois français...
Une très bonne analyse à ce sujet faite par un écrivain : Dans ce pamphlet "balzacien" intitulé "Les Rentrées Littéraires et Mme Filippetti, Ministre de la Culture et romancière", Roberto Gac rappelle le conflit d'intérêts flagrant qui existe entre la fonction ministérielle de Filippetti et sa qualité de romancière éditée et payée par le groupe Lagardère, propriétaire de Stock....
Pas étonnant qu'elle soit convaincue que la littérature n'est pas faite par les écrivains mais par les éditeurs....

- le 25 novembre 2013 validé à 20 heures 41
signé Fanny : Oui, je reprends avec vous YA BASTA Aurélie Filippetti !

- le 03 juillet 2013 validé à 18 heures 17
signé ARAMIS : Déjà que HOLLANDE se prenait pour Fanfan la Tulipe (de Hollande, bien sûr) et que Hayrault se prenait pour l'interprète de Merkel en jouant les chef d'aérogare. Il est d'autant plus dur de supporter ce genre de politique mi gaute mi droiche quand on est fondamentalement de gauche et que l'on a dû se contenter de voter HOLLANDE pour au moins virer Sarko les talonnettes. Troquet un capitaine de pédalo contre un capitaine du Titanic qui garde le même cap en ayant juste changé de casquette, tu parles d'un changement... vive la 6e et le FG

- le 03 juillet 2013 validé à 10 heures 27
signé ternoise : Il serait étonnant qu'Aurélie Filippetti soit démissionnée en juillet 2013 ! Pourtant son conflit d'intérêt me semble plus grave que les paroles de Delphine Batho...

- le 13 juin 2013 validé à 19 heures 27
signé ternoise : conflit d'intérêts et plus si possibilités ! La France malgré ses grande leçons au monde serait-elle un pays corrompu ? Cahuzac 2013 cacherait la foret de la 5eme République ?
Et moi qui demande de la déontologie à Martin Malvy !

- le 15 avril 2013 validé à 20 heures 33
signé Ternoise précise : donc Aurélie Filippetti joue les pauvres, elle n'a "modeste appartement" mais quand les chiffres tombent, il est estimé à 710 000 euros ! Comme pour sa politique, Aurélie Filippetti croit que les sourires peuvent cacher la réalité... elle veut apparaître près des écrivains et gouverne pour les éditeurs, elle veut apparaître pauvre et vit dans un appart à 710 000 euros !

Propriétaire : Jean-Luc Petit - BP 17 - 46 800 Montcuq - FRANCE.
hébergement : SAS OVH, 2 rue Kellermann - BP 80157 - 59100 Roubaix - FRANCE
Pamphletaire sûrement... Il a "mauvaise réputation"... chez les élus... Explications lotoises... et nationales